Categories
Rénovation

Devis rénovation maison

Rénovation : permis de construire ou déclaration préalable ?

Si vous vous apprêtez à rénover une maison ancienne ou à vous lancer dans d’importants travaux de rafraîchissement, vous vous préparez probablement à assurer un certain nombre de démarches administratives, comme une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux. Mais quel document est-il nécessaire pour vos travaux ?

Certains travaux d’entretien ou de rénovation ne nécessitent aucune autorisation, notamment ceux qui ne modifient pas la surface de votre maison ou son aspect extérieur.

En revanche, une déclaration préalable de travaux sera souhaitée dans de nombreux cas de travaux :

  • Si vous créez une porte, une fenêtre ou une autre ouverture dans votre bâtiment,
  • Si vous en changez l’aspect extérieur (rénovation de toiture, installation de panneaux solaires…),
  • Si vous en augmentez la surface de moins de 5m² ou la hauteur de moins de 12m,
  • Si vous prévoyez l’installation d’une piscine jusqu’à 100m² et non couverte.

De très nombreux autres travaux entrent dans le cadre de la déclaration préalable de travaux. Nous vous conseillons donc de vous adresser à votre mairie pour en avoir la liste exhaustive.

Un permis de construire peut également être requis pour des travaux plus conséquents :

  • Si vous agrandissez votre maison de plus de 20m², au moyen d’une pièce supplémentaire comme un garage ou une véranda,
  • Si l’augmentation du volume de votre bâtiment lui fait dépasser 150m²,
  • Si vous souhaitez modifier l’affectation de votre maison (bureaux, commerce…) et que cela implique des changements structurels,
  • Si vous prévoyez l’installation d’une piscine de plus de 100m² ou couverte,
  • Si vous rehaussez les murs de votre bâtiment de plus de 12 mètres…

Il est cependant important de noter que certains éléments peuvent varier selon votre plan local d’urbanisme. Pour éviter tout ennui administratif, il est donc nécessaire de se renseigner au préalable auprès de vos autorités administratives.

Rénovation : architecte ou maître d’œuvre ?

Vous rêvez de rénover une ancienne maison récemment acquise ou d’offrir un coup de jeune à votre appartement ? Qu’il s’agisse d’une rénovation d’intérieur – un vieil escalier ou une cheminée dont les caractéristiques originales ont été altérées – ou d’extérieur – rénovation de votre toiture ou ravalement de façade –, les travaux peuvent être conséquents. Il est alors important d’être bien entouré dans les démarches financières et administratives.

Il n’est pas nécessaire de faire appel à un architecte ou un maître d’œuvre pour toutes les rénovations mais cela peut s’avérer être une aide de qualité. Dans le cas de gros chantiers, conjuguant par exemple la rénovation simultanée d’une salle de bain, d’un escalier, de la toiture et du carrelage au sol, un professionnel peut vous apporter une expertise précieuse. Mais qui choisir entre un architecte et un maître d’œuvre ?

Que peut vous apporter un architecte ?

  • L’architecte mettra le doigt sur les potentielles failles techniques et la faisabilité de votre projet,
  • Il peut en dessiner les plans, pour coller à vos envies et vos idées,
  • Il s’occupe de concrétiser vos rêves, à la mesure des contraintes financières et techniques.
  • Sa consultation est nécessaire dans un certain nombre de cas, comme l’agrandissement considérable de la surface de votre maison ou le changement d’affectation d’un bâtiment.
  • La profession d’architecte est réglementée et cela va aussi avec des honoraires onéreux.

Quand consulter un maître d’œuvre ?

  • La profession n’est pas réglementée et ne nécessite pas de diplôme particulier. Le maître d’œuvre ne peut donc prendre des décisions structurelles concernant un bâtiment.
  • Le maître d’œuvre permet également de réaliser des projets sur mesure et d’accompagner vos chantiers, avec une attention particulière pour tous les aspects techniques, liés aux matériaux, aux équipements…
  • Si l’architecte a une valeur ajoutée indéniable dans la conception d’un projet, le maître d’œuvre se distingue particulièrement dans le suivi et l’optimisation de sa réalisation.

L’un et l’autre seront des interlocuteurs de choix si vous souhaitez déléguer la gestion de votre chantier. Il est donc important de choisir quelqu’un en qui vous avez confiance et que vous savez sérieux et expérimenté.

  • Que coûte la rénovation d’une maison ?

Combien coûte la rénovation d’un bien immobilier ? C’est une question que l’on peut se poser tout au long de notre vie, au gré des opportunités. Vous venez de faire l’acquisition d’une petite maison alsacienne un peu fanée ? Vous avez hérité d’un grand appartement parisien pas à votre goût ? Vous vous installez en couple et voulez transformer un bien à votre image ? Quel budget prévoir pour ce faire ?

Il existe différents niveaux de rénovation, du rafraichissement à la réfection complète.

  • Pour une rénovation partielle, il est généralement admis qu’un budget de 160 à 450€/m² sera nécessaire.
  • Pour une rénovation totale, mieux vaut compter entre 650 et 1250€/m².

Le budget dépend fortement du type de travaux que vous entreprenez :

  • Le gros œuvre comprend des travaux importants, notamment en matière de rénovation d’intérieur. La rénovation d’une toiture, des sols (carrelages, parquets…) ou de la plomberie peut avoir un coût important (entre 200 et 2000€/m²).
  • L’aménagement de l’espace implique des travaux divers comme l’aménagement des combles ou la rénovation d’une salle de bain. Ils peuvent s’avérer onéreux (entre 200 et 5000€/m²), même si l’avant-après est généralement spectaculaire.
  • La rénovation énergétique est un investissement conséquent (entre 100 et 7000€/m²) mais elle vous permet ensuite de faire de réelles économies, en évitant les pertes thermiques.

Ces budgets sont bien entendu très importants mais il faut savoir que des aides sont possibles en France. Le pays a notamment un projet de rénovation urbaine et des objectifs de transition écologique de longue date. Il est donc utile de se renseigner quant à la possibilité d’obtenir une subvention, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou la prime énergie, qui sont en cours en 2021.

Quels sont les types de métiers liés à la rénovation ?

Une rénovation totale est un bel objectif, d’autant plus quand il s’agit de donner une seconde vie à une ancienne maison. Mais il s’agit d’un projet à prendre au sérieux, qui demande du temps, de l’argent et de l’investissement.


Si vous ne souhaitez pas réaliser les travaux vous-même, il est essentiel d’engager une équipe de professionnels polyvalents. En effet, la rénovation, comme la construction, est un travail d’équipe qui ne s’improvise pas. Architectes, plombiers, électriciens, menuisiers… sont quelques-uns des corps de métier qui peuvent être impliqués dans la rénovation de votre intérieur.

Pour ne pas être freiné par des contraintes techniques ou financières, il est conseillé de demander à des entreprises de rénovation ou des architectes d’analyser votre bâtiment et de vous fournir des devis, de façon à pouvoir anticiper les nécessités du futur chantier.

Les tarifs des entreprises de rénovation ?

Les tarifs d’une rénovation peuvent fortement varier en fonction du type de travaux que vous prévoyez. La rénovation d’un vieil escalier par un ébéniste qualifié ou de carrelages à l’ancienne pour vos sols peut s’avérer coûteuse car elle implique un artisanat très particulier. C’est également le cas de la réfection d’une toiture ou de l’électricité d’un bâtiment qui sont des postes importants et lourds.

En France, il est estimé qu’une rénovation partielle nécessite entre 160 et 450€/m², tandis qu’une rénovation complète implique un budget de 650 à 1250€/m². Il peut cependant être plus facile de trouver une entreprise de rénovation dans une grande ville comme Paris, Bordeaux ou Marseille. Des régions plus isolées auront peut-être une offre plus réduite et des professionnels moins disponibles s’ils couvrent un territoire d’action important. Dans tous les cas, n’hésitez pas à leur demander des devis, pour bénéficier d’une estimation financière et vérifier que le budget ne pèsera pas trop sur votre portefeuille. Il est en effet fréquent de voir des chantiers laissés en suspens, faute de moyens pour les terminer.

Comment choisir son entreprise de rénovation ?

Rénover une maison peut être un super investissement, le début d’un projet de vie de rêve ou un pied posé en plein cauchemar.

Au moment de choisir votre entreprise de rénovation, voici quelques conseils à garder en tête pour vous guider dans votre réflexion :

  • Ne choisissez pas une entreprise ou un artisan dans la précipitation. Il est souvent difficile d’estimer combien coûte réellement la rénovation d’une maison. Il est donc important de faire venir plusieurs professionnels sur le lieu de la rénovation, pour profiter de différents regards et analyses, ainsi que de leurs estimations financières et devis.
  • Il est souvent préférable de choisir un spécialiste proche de chez vous. Cela vous permet de visiter ses bureaux et installations, de savoir où le rencontrer et d’éviter des frais de déplacement exorbitants. S’il travaille dans votre région, il sera également plus simple d’avoir des retours de précédents chantiers pour vous rassurer quant au sérieux de l’artisan.
  • Le bouche à oreille peut, de la même façon, être un bon moyen de choisir un artisan. Cependant, il faut être conscient que nous avons tous des exigences très différentes. Si votre collègue vous conseille une entreprise, sans vous préciser qu’elle est spécialisée en rénovation urbaine, peut-être allez-vous trouver ses propositions inadaptées aux projets de rénovation de votre petite maison alsacienne, avec cuisine et salle de bain à l’ancienne. N’hésitez pas à demander des photos avant-après de chantiers précédents, pour vous projeter dans la vision de l’entreprise.
  • Le prix peut également être un bon facteur de sélection. Si les tarifs de certains professionnels vous semblent totalement inaccessibles, il est inutile de vous engager dans des travaux que vous ne pourrez pas financer jusqu’au bout. Et au contraire, méfiez-vous des prix bradés qui ne sont pas toujours synonymes de bonnes affaires et peuvent impacter la qualité des travaux.
  • Certaines entreprises, notamment spécialisées en rénovations énergétiques, bénéficient de labels qui sont gages de qualité et qui permettent parfois d’obtenir des subventions.

Quel que soit votre choix, nous vous conseillons de prendre le temps de vous renseigner, de rencontrer des professionnels et de comparer leurs devis avant de prendre une décision. Il est aussi important que le courant passe bien avec la personne ou l’équipe avec laquelle vous allez travailler pendant plusieurs semaines ou mois.

Demander un devis à une entreprise de rénovation.

Lorsque vous vous lancez dans la rénovation d’un bien, le choix de l’équipe qui se chargera de vos travaux est un point crucial. Artisans de votre région, grandes entreprises de travaux, architectes et corps de métier indépendants… les possibilités sont variées.

Le plus important est d’engager une équipe expérimentée, en qui vous avez confiance et qui partage votre vision. Si vous souhaitez faire une rénovation moderne et urbaine d’un appartement en plein cœur de Lyon, le travail sera différent de l’artisanat nécessaire à la rénovation d’une maison alsacienne ou d’un chalet savoyard traditionnels, avec cheminée, escalier ou balcon anciens.

De plus, il est généralement difficile d’évaluer précisément combien coûte la rénovation d’une maison. Même si l’on anticipe les différents postes à prévoir – plomberie, aménagement des combles, réfection de la façade, remplacement de la cuisine… –, il est fréquent de rencontrer des difficultés dans des chantiers. Cela peut rapidement impliquer un surcoût et un allongement des délais des travaux.

Il est donc conseillé de ne pas accepter un devis qui soit au maximum de vos possibilités financières car, en cas de complications, vous serez dans l’incapacité de poursuivre les travaux. De nombreux artisans et entreprises sont très sérieux et peuvent vous guider vers le meilleur choix pour votre rénovation, tout en vous aidant dans vos démarches administratives (demandes de permis de construire, de subventions…).

Certaines entreprises travaillent volontairement dans une région donnée, comme Rénovat Nantes, qui se concentre sur cette ville et les alentours (Angers, Rennes…). D’autres ont des bureaux dans les grandes villes comme Nice, Grenoble ou Paris et collaborent avec un réseau de partenaires. Enfin, un large réseau d’artisans travaille sur le territoire de manière indépendante, grâce au bouche à oreille ou via un architecte de confiance.

N’hésitez pas à faire plusieurs demandes de devis, à comparer les offres, les garanties et les subventions, de façon à vous sentir en confiance avant de vous lancer dans de grands travaux qui vont vous prendre du temps, de l’énergie et de l’argent.

Categories
Gouttières

Devis installation gouttières

Comment raccorder deux gouttières en zinc ?

Si vous choisissez d’installer vos gouttières vous-même, il est très probable que vous ayez choisi du zinc, un matériau très souvent plébiscité pour la fabrication des gouttières. Différents types d’assemblage existent pour le raccordement des différentes parties :

  • Par brasage d’étain. Les éléments sont alors assemblés et soudés grâce à un apport de métal. Il s’agit de la technique la plus sûre, en matière d’étanchéité et de solidité. Elle fonctionne aussi pour des gouttières constituées d’un autre métal, comme l’aluminium ou le cuivre. Cependant, elle est difficilement réalisable pour un non-professionnel et elle nécessite du matériel spécifique.
  • Par emboîtement et collage. Cette méthode est la plus simple et rapide, en ce qui concerne la pose. Elle est accessible à tous les bricoleurs expérimentés. L’assemblage est ensuite scellé par un joint de silicone pour en optimiser l’étanchéité.

Si vous souhaitez une pose de gouttières impeccable et parfaitement hermétique qui durera dans le temps et vous évitera des fuites, nous vous conseillons la soudure de vos gouttières par un expert. En revanche, si vous êtes bricoleur et que vous préférez assurer l’installation, mieux vaut miser sur la seconde méthode qui demande moins de technique et de matériel. 

Comment poser des gouttières ?

Si vous avez fait votre choix entre le charme des gouttières en zinc et la résistance des gouttières en PVC, il est temps de réfléchir aux étapes de pose de gouttières.

Différentes phases sont nécessaires :

  • Prendre les mesures pour la gouttière et la descente, en prévoyant un petit peu de marge de manœuvre.
  • Déterminer et poser les fixations (crochets…).
  • Faire les coupes et limer les bords des gouttières si besoin.
  • Assembler les gouttières, avec la méthode de votre choix, que ce soit la soudure ou l’emboîtement avec collage.
  • Installer et relier les différentes parties grâce à des coudes et colliers.

Si vous doutez quant aux détails de ces étapes, sachez que de nombreux tutoriels existent en ligne, notamment sur les sites de chaînes de bricolage, comme Castorama, Brico Dépôt ou Leroy Merlin, pour vous guider pas à pas dans la préparation et l’installation de vos gouttières.

Et si vous êtes à l’aise avec le procédé et que vous souhaitez aller plus loin dans vos travaux, n’hésitez pas à installer un collecteur d’eau de pluie sur vos gouttières en zinc, aluminium, PVC ou autre… Vous pourrez ainsi utiliser cette eau pour votre arrosage ou vos toilettes et profiter d’économies appréciables.

Comment nettoyer les gouttières ?

Alors que le printemps arrive, divers petits travaux d’entretien sont nécessaires pour garder votre maison en pleine santé. C’est notamment le cas du nettoyage des gouttières, essentiel pour conserver l’étanchéité de votre structure.

  • L’entretien des gouttières se fait généralement en hauteur et peut se révéler potentiellement dangereux. Si vous avez le vertige ou que vous n’êtes pas sûr de vous, mieux vaut vous tourner vers un professionnel et ne pas vous mettre en danger.
  • Si vous souhaitez réaliser ce nettoyage vous-même, il est important de vous équiper correctement pour assurer votre sécurité. Un peu de matériel sera nécessaire : une échelle, un tuyau d’arrosage, un set de nettoyage et un nettoyeur haute pression, par exemple agrémenté d’une lance télescopique idéale pour le nettoyage des gouttières.

Quelles sont les différentes étapes du nettoyage des gouttières ?

  • Nettoyer les descentes de gouttières en chassant les bouchons grâce à la pression de l’eau.
  • Sécuriser une échelle et enlever tous les débris dans la gouttière (feuilles, branches, saletés…). La lance télescopique peut alors se révéler très utile pour le nettoyage de gouttières peu accessibles.
  • Rincer le tout à l’eau claire.
  • Inspecter l’installation pour vérifier si des réparations sont indiquées.

Ce nettoyage doit se répéter annuellement pour éviter tout risque d’infiltration ou de fuite. Cependant, quelques accessoires pour gouttières peuvent vous faciliter le travail en amont.

  • Le pare-feuilles : une petite grille en aluminium à poser sur vos gouttières qui sert de protection contre les feuilles, en les empêchant de s’accumuler.
  • La crapaudine : un accessoire qui évite à la descente de gouttière de se boucher.
  • Le hérisson : un élément qui protège la gouttière grâce à son format de brosse.

Évitez de réaliser cet entretien lorsque les conditions météorologiques sont contraignantes – fortes pluies, vent, canicule – de façon à ne prendre aucun risque pour votre sécurité.

Quels sont les types de gouttières ?

On pourrait penser que le type de gouttières importe peu. Cependant, différents modèles s’adaptent en fonction de l’inclinaison de votre toit, du plan d’urbanisme de votre commune ou encore du climat de votre région – les gouttières ne seront donc pas semblables à Bordeaux, Nantes ou Montpellier.

Le modèle le plus courant en France est le modèle pendant, fixé au toit. Il en existe plusieurs variations, comme la gouttière anglaise ou la gouttière lyonnaise, renforcée et typique de la région de Lyon. La gouttière rampante repose partiellement sur le toit et est donc discrète et esthétique. Cependant, elle est peu adaptée aux fortes pluies. Enfin, la gouttière chéneau fonctionne comme un canal qui récolte l’eau et la redirige vers les gouttières ou les descentes.

Ensuite, le choix des matériaux intervient et a une implication sur la durabilité et le prix. Les gouttières en PVC sont les moins chères et les plus faciles à installer, mais elles sont plus sensibles aux températures et sont moins esthétiques. La gouttière en zinc est robuste et résistante mais nécessite une soudure, ce qui peut fragiliser la structure. Les gouttières en aluminium sont une bonne alternative sans soudure, tout comme celles en cuivre qui sont les plus chères.

Quels sont les tarifs des gouttières ?

Les tarifs des gouttières varient en fonction de leurs matériaux, de leurs fixations, mais également de la complexité de leur pose. Un chantier difficilement accessible peut en effet augmenter le prix du projet.

Le cuivre est le matériau le plus onéreux au mètre, tandis que le PVC est le meilleur marché. Entre les deux, le zinc est le plus apprécié car il bénéficie de prix moyens et d’une résistance optimale. Généralement, le prix d’installation de gouttières (en milieu de gamme) va couvrir un éventail allant de 50 à 100 € du mètre – un tarif qui comprend le prix des matériaux et la pose.

Les types de gouttières, selon les matériauxTarifs au mètre linéairePrix de la pose
PVCDe 6 à 20€/mDe 25 à 40€/m
ZincDe 7 à 25€/mDe 30 à 50€/m
AluminiumDe 15 à 25€/mDe 40 à 75€/m
CuivreDe 20 à 50€/mDe 70 à 120€/m

Comment choisir son installateur de gouttières ?

Si vous souhaitez confier la pose de vos gouttières à un professionnel, pour ne prendre aucun risque d’infiltrations et autres dégâts liés à l’humidité, quelques grandes entreprises se distinguent en France et sont réputées pour adapter leur travail à votre maison et vos besoins.

  • 1001 Gouttières est un fabricant et installateur de gouttières qui intervient principalement dans les départements du Sud de la France. Spécialiste de la gouttière en aluminium, l’entreprise pose également des structures en zinc, PVC ou cuivre et des accessoires pour gouttières, comme les collecteurs d’eau de pluie issue des gouttières ou les protections contre les feuilles. Elle s’adapte à tout type de bâtiments, maisons ou commerces, immeubles ou monuments historiques, et est également experte en rénovation. Il s’agit donc d’une société de confiance pour un travail de haute qualité.
  • Gutterfrance est le leader français de la gouttière sur mesure, avec 25 ans d’expérience. Si vous avez un chantier nécessitant un projet totalement adapté à votre bâtiment, il s’agira sans aucun doute d’un professionnel de choix. Situé au Nord de Paris, la société travaille avec un réseau de poseurs agréés, dans toute la France, d’Amiens à Montpellier, en passant par Toulouse.
  • Alu Goutti se définit comme l’artisan expérimenté de l’Ouest de la France. Reconnu comme un spécialiste des gouttières nantaises, son savoir-faire issu de 16 ans d’expérience est apprécié des particuliers mais aussi des constructeurs, tant en milieu urbain qu’agricole. D’Angers à Limoges, et tout particulièrement autour de Nantes, ce fabricant est la référence pour vos projets.

De nombreux artisans et fabricants sont réputés en France pour leur expertise et leur sérieux. Certains sont spécialisés dans certains modèles ou matériaux, d’autres dans des types de bâtiments ou d’environnements particuliers. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des installateurs de votre région et à leur demander des devis pour bénéficier d’un projet totalement adéquat pour votre maison.

Faire un devis pour un installateur de gouttières.

Si vous êtes bricoleur et que vous souhaitez faire vos travaux vous-même, nous vous recommandons la pose de gouttières en PVC, assez peu onéreuses, faciles à installer et à assembler. Les chaînes de bricolage comme Castorama, Brico Dépôt ou Leroy Merlin proposent d’ailleurs des tutoriels pour vous guider dans le montage du matériel qu’ils vendent en magasin.

En revanche, si vous préférez qu’un installateur professionnel se charge de la pose ou du remplacement de vos gouttières, n’hésitez pas à consulter un artisan de votre région. En effet, de nombreux fabricants se sont spécialisés en la matière sur le territoire et bénéficient de réseaux d’installateurs agréés et sérieux dans tous les départements de l’Hexagone.

C’est notamment le cas de 1001 Gouttières dans le Sud de la France, de Gutterfrance dans le Nord, d’Alu Goutti à l’Ouest ou encore de Gouttière de France à l’Est. Ces entreprises vous proposeront un devis adapté à votre maison, à vos besoins et à votre budget. En effet, les modèles de gouttières varient fortement selon la météo de votre région et le type de toit des bâtiments. Seul un professionnel peut dès lors vous garantir une installation parfaitement adaptée à ces facteurs, garantie de leur durabilité.

Pose d’une protection contre les feuilles ou d’un collecteur d’eau de pluie, d’une gouttière en zinc pour la robustesse ou en cuivre pour le charme, remplacement de vos gouttières abîmées et parfois même entretien et nettoyage… ces experts sont expérimentés et équipés en conséquence pour effectuer un travail impeccable.

Les installateurs se déplacent généralement gratuitement pour analyser votre projet et vous fournir un devis précis, nous vous conseillons donc de profiter de cette opportunité pour choisir le spécialiste qui vous conviendra.

Categories
Parquet

Devis installation parquet

Choisir du carrelage ou du parquet ?

Choisir son revêtement de sol peut être un vrai casse-tête. Le charme d’un parquet ? La facilité d’entretien d’un carrelage ? Que privilégier ?

Voici quelques avantages et inconvénients, pour chaque type de sol, qui vous aideront peut-être au moment de faire votre choix.

Le carrelage :

  • Les avantages : résistant à l’eau, facile d’entretien et solide, le carrelage est un revêtement particulièrement appréciable, surtout dans des pièces comme la salle de bain ou la cuisine, plus exposées à l’humidité, aux taches… Il est également adapté si vous souhaitez un chauffage par le sol, au contraire du bois qui est un isolant naturel.
  • Les inconvénients : à l’inverse du bois, le carrelage est un revêtement froid, jugé moins chaleureux.

Le parquet :

  • Les avantages : esthétique et chaleureux, un plancher est le revêtement privilégié des amateurs de biens de charme. Un beau parquet apporte un cachet immédiat à une pièce de vie.
  • Les inconvénients : le bois est plus difficile à entretenir car il est sensible aux chocs, à l’eau… Un parquet dans une salle de bain ou une buanderie n’est donc pas forcément le meilleur choix.

Sachez qu’il existe des compromis, comme des carrelages imitant le bois ou des planchers aux motifs de carrelage. Des sols comme ceux offerts par Quick-Step offrent également le plaisir du bois et l’entretien facile, grâce à une couche et une sous-couche de protection du parquet.

Comment rénover un parquet ?

Si vous venez de faire l’acquisition d’un bien et que le parquet est abimé ou si vous voulez donner un coup de jeune à un plancher qui n’est plus à votre goût, une rénovation est possible.

Différentes techniques seront néanmoins à prendre en compte, en fonction du type de parquet :

  • Un sol stratifié ne pourra malheureusement pas être poncé. S’il est très abîmé, il faudra en poser un neuf.
  • En revanche, un parquet massif peut être rénové, en passant par un nettoyage appliqué, un ponçage et des finitions (cirage, vitrification, huilage). Le prix moyen d’une rénovation est de 25 à 65€/m².
  • Un plancher ciré peut s’encrasser avec le temps et perdre en esthétique. Il convient alors de le décaper. Deux techniques peuvent être mises en action – l’utilisation de cristaux de soude ou le mélange d’huile, d’alcool et de térébenthine. Cependant, il est recommandé de bien vous renseigner sur les dosages, de protéger votre visage et vos mains et d’aérer la pièce car ces produits peuvent être agressifs. Plusieurs couches de cire sont ensuite à nouveau nécessaires pour protéger votre plancher, mais elles peuvent le rendre très glissant.
  • Si vous souhaitez vitrifier votre parquet, pour le protéger et en faciliter l’entretien, il faut d’abord le décaper (enlever les résidus, poncer et dépoussiérer). Après l’application d’une couche primaire, le vitrificateur peut être posé (généralement en 3 couches). Le processus nécessite d’être bricoleur et perfectionniste. Il est donc conseillé de confier la vitrification de votre plancher à un spécialiste. 
  • Il est aussi possible de rénover un vieux parquet précédemment vitrifié sans le poncer. Cependant, cela nécessite un travail minutieux pour resserrer ou remplacer les lames, combler les fissures, etc. Il est parfois nécessaire de contacter un professionnel et de lui demander un devis, pour avoir la garantie d’un travail bien fait et dans vos prix. 
  • L’huile est également une bonne solution pour traiter votre plancher. Cette méthode, naturelle et très protectrice, peut être facilement appliquée pour traiter et teinter votre bois.

Plusieurs méthodes sont donc possibles pour offrir une nouvelle vie à votre parquet. Certaines nécessitent technique et précision et méritent de faire appel à un expert, d’autres vous permettent de donner facilement un coup d’éclat à votre sol. 

Comment nettoyer un parquet en bois très sale ?

Un plancher est le compromis idéal entre la durabilité et le charme, en matière de revêtement de sol. Robuste et chaleureux, le bois peut néanmoins subir les effets du temps. Taches, rayures et autres marques ne sont pas exclues sur un parquet ancien, au fil des ans. S’il est important de l’entretenir régulièrement, quelques méthodes simples, écologiques et peu onéreuses permettent de le nettoyer efficacement, selon son type.

  • Un parquet vitrifié est facile à entretenir et résiste bien aux dégradations. C’est un parquet qui peut être adapté à une cuisine ou une salle de bain. Un peu de vinaigre blanc, dilué dans de l’eau, vous aidera à venir à bout des taches. En revanche, mieux vaut éviter les produits trop agressifs qui abimeraient la vitrification.
  • Si vous avez un parquet en bois massif, le savon noir sera votre meilleur allié. Frotter votre bois avec une eau savonneuse peut le sauver des traces disgracieuses. L’astuce est la même pour un parquet peint.
  • Un parquet stratifié peut être facilement nettoyé à l’aide d’un linge humide ou, en cas de taches tenaces, d’un coton imprégné d’alcool à 90°.
  • Si votre parquet huilé subit les conséquences de la vie quotidienne, ces quelques astuces peuvent être précieuses. Une tache colorée peut être traitée avec de l’eau savonneuse ou de l’alcool à 70°. En cas de tache de gras, saupoudrer un peu de talc ou de terre de Somières permettra d’absorber la graisse.
  • Les parquets cirés ne supportent pas bien l’excès d’eau. Quelques gouttes d’huile de lin suffiront pour lustrer à nouveau le bois. En cas de taches noires, la pierre d’argile est particulièrement efficace. Il est également possible de trouver des produits déjà préparés dans les grandes enseignes de bricolage, comme Castorama, Leroy Merlin ou Bricoman.

Dans la plupart des cas, si vous vous trouvez dans l’impossibilité de faire disparaître une tache, un léger ponçage devrait suffire à regagner l’état de votre plancher. L’huile de lin est également un allié de choix pour récupérer de la brillance, après le nettoyage. Ses propriétés imperméabilisent et hydrofugent le bois, lui offrant plus de résistance.

Quels sont les types de parquets ?

Divers types de parquets existent et s’adaptent à votre intérieur et à vos besoins, en matière de pose ou d’entretien.

Les parquets massifs sont nombreux dans les vieilles maisons. Élégants et pérennes, ils peuvent être cirés, huilés ou vitrifiés. Si vous souhaitez un tel plancher dans une pièce d’eau, mieux vaut choisir un bois exotique aux propriétés imputrescibles qui sera plus durable.

La pose de parquet flottant contrecollé est de plus en plus populaire. Il est constitué de trois couches, la première assure la stabilité de votre plancher, la couche du milieu sert de support et celle du dessus va subir l’usure et est donc constituée dans un bois résistant ou noble, si l’esthétique est valorisée. Il peut également être peint, verni ou ciré. Si vous souhaitez installer un chauffage par le sol, il est impératif de coller les sous-couches du parquet.

Le parquet stratifié n’est pas réellement un plancher de bois. Il s’agit d’un sol composé de plusieurs couches et capable d’imiter différents revêtements, comme un parquet massif. Il comporte plusieurs avantages comme sa résistance, sa simplicité d’entretien et son petit budget. En revanche, il ne peut pas être poncé en cas de dégâts. La pose flottante est la seule technique valable pour un parquet stratifié.

Faire un devis pour un installateur de parquet dans les villes ?

Lorsque vous souhaitez estimer le coût d’un nouveau parquet, il faut savoir que les prix sont extrêmement variables en fonction du type de bois et de pose. La majeure partie du budget est impliquée par l’achat des matériaux, il est donc tout particulièrement utile de demander un devis préalable pour anticiper le montant à prévoir.

Si vous êtes un bricoleur accompli, il existe bien entendu la possibilité d’effectuer vos travaux vous-même. Le matériel nécessaire – colle, scie, niveau à bulle, bois…  –  peut se trouver dans bon nombre de magasins de bricolage, comme Bricoman, Leroy Merlin ou Castorama, cependant, la facture peut se révéler salée. De plus, travailler avec un professionnel vous permet de profiter d’une TVA réduite pour l’achat des fournitures.

Si, malgré tout, vous envisagez de poser votre parquet sans l’assistance d’un artisan, un parquet flottant est le meilleur compromis entre esthétisme et facilité de pose. La chaîne Leroy Merlin, disponible dans toute la France, de Caen à Marseille, en passant par Dijon ou Nantes, propose du bois et des sous-couches pour parquet à l’achat, entre 10€/m² pour du stratifié et jusqu’à 100€/m² pour du teck massif.

Vous pouvez également vous tourner vers un spécialiste, comme Décoplus, qui bénéficie d’une expérience de longue date et de showrooms à Paris, Lyon ou Marseille pour vous guider dans votre recherche. La marque belge Quick-Step propose également un excellent rapport qualité-prix et une pose experte et travaille avec des revendeurs et installateurs en France, notamment à Dijon et Grenoble.

En matière de prix, la nature du bois va avoir un impact important sur le budget à prévoir. Plus il est épais et plus l’essence est exotique et plus le prix va être élevé. Il faut compter 30 à 80€/m² en moyenne et jusqu’à 140€/m² pour du bois précieux. La méthode de pose – flottante, collée ou cloutée – va également compter, la première étant plus simple et moins coûteuse, tandis que la dernière nécessite de la technique et du temps et est donc plus chère.  

En moyenne, on peut estimer le prix d’un parquet, pose comprise, à un éventail de prix situé entre 50 et 200€/m², en fonction des facteurs cités ci-dessus. S’il faut enlever un parquet ancien abîmé pour le remplacer par un neuf, le coût au m² sera augmenté d’environ 20%.

Les tarifs des installateurs de parquet ?

Installer un nouveau parquet dans votre intérieur peut être accessible si vous choisissez un bois européen et un type de pose classique. En revanche, le choix d’un bois exotique et d’une pose spécifique (la pose d’un parquet flottant est par exemple moins onéreuse qu’un parquet clouté) peut revenir à beaucoup plus cher. De plus, des petites lattes impliqueront plus de travail de découpe, avec un risque de pertes, tout comme les motifs comme les chevrons. Ce type de pose est très demandé car il apporte le cachet d’un parquet ancien mais il implique un coût.

En moyenne, il faut compter de 50 à 200€/m² pour un parquet neuf, pose comprise, selon l’essence du bois, ses dimensions, son épaisseur et le type de pose souhaités.

Si vous tenez à un plancher authentique, il est également possible de rénover un parquet ancien (vitrifié ou massif mais pas stratifié), parfois même sans devoir le poncer. Selon le type de rénovation – réparation partielle, remplacement total, teinte, ponçage… – le prix peut varier entre 25 et 65€/m², tout compris.

Comment choisir son installateur de parquet ?

On ne réalise pas toujours, au premier abord, que de très nombreux types de bois et de méthodes de pose existent en matière de parquets. Il est donc important, dans un premier temps, d’identifier vos besoins et de comprendre exactement ce que vous recherchez.

–       Souhaitez-vous rénover le parquet ancien vitrifié de la vieille maison que vous aménagez sans le poncer, pour en garder la teinte originale ? C’est possible mais cela demande un artisanat spécifique pour le remettre à neuf, en réparer les lames, en nettoyer les marques…

–       Voulez-vous un parquet en bois exotique pour votre salle de bain ou votre cuisine ? Certaines essences, comme le teck ou l’acacia, sont imputrescibles et donc parfaitement adaptées à des pièces de votre maison qui subissent davantage les risques d’une exposition à l’eau.

–       Vous aimeriez allier l’esthétique d’un plancher à un prix abordable et à un entretien facile ? Un parquet stratifié peut être alors la bonne solution pour vous.

–       Si vous souhaitez poser votre parquet vous-même, un parquet flottant est le plus approprié à ce projet car il est élégant et pratique à installer.

–       Vous désirez donner du cachet à votre parquet neuf ? Différentes poses existent, comme la pose hongroise, à l’anglaise, à bâtons rompus ou en échelle. Une pose en chevron implique par exemple la disposition de petites lames, avec un angle précis. C’est très élégant mais cela demande précision et savoir-faire, ce qui peut engendrer un surcoût.

Comme vous pouvez le constater, de très nombreuses possibilités existent et s’adaptent à vos rêves et vos besoins.

Pour garantir la faisabilité de votre projet et anticiper les coûts à prévoir (matériel et pose), nous vous conseillons de contacter un spécialiste, de façon à disposer d’un devis précis. Si vous souhaitez un travail de qualité, respectant le bois et assurant une pose experte, seul un artisan expérimenté sera qualifié pour cette tâche et vous offrira le parquet impeccable que vous avez imaginé. 

 

Categories
Construction de garage

Le devis de construction d’un garage

Quels sont les types d’entrepreneurs pour la construction d’un garage ?

Si vous souhaitez construire un garage sur votre propriété, il est essentiel de concevoir votre projet en matière de besoins et de matériaux. En effet, de nombreuses possibilités existent, de la simple construction d’un garage en parpaings ou en bois pour y parquer votre voiture au garage totalement fonctionnel (buanderie, atelier…), nécessitant des installations électriques et des évacuations.

En fonction de ces facteurs, différents corps de métiers entreront en jeu pour la pose d’une porte, d’un toit et d’un sol adaptés à vos projets, ainsi que les travaux d’isolation, de maçonnerie, menuiserie, électricité et plomberie. Nous vous conseillons donc de choisir un entrepreneur polyvalent ou une équipe d’artisans complémentaires pour que chaque dimension soit effectuée par un professionnel qui saura vous guider en ce qui concerne les prix et les aménagements.

Comment choisir son entrepreneur pour créer un garage ?

Que vous souhaitiez créer un double garage pour y protéger deux véhicules ou des vélos, ou bien que vous l’agrandissiez pour en consacrer une partie à un atelier de bricolage ou à un cellier, construire un garage demande une réflexion préalable et un entrepreneur sérieux.

Deux options se présentent à vous :

  • Prévoir la construction d’un garage accolé à votre maison (semi-enterré, enterré ou en surface).
  • Bâtir un garage indépendant (construction intégrale par un entrepreneur ou achat d’un garage en kit auprès d’un fabricant).

On peut comparer le premier cas à une extension et cela implique quelques contraintes, notamment un travail d’isolation, en plus de la maçonnerie, pour réaliser le pont thermique avec votre habitation et un terrassement en cas de garage semi-enterré ou enterré. Par conséquent, il est important de choisir un professionnel qui pourra assurer ces éléments essentiels à l’intégrité de votre garage.

Votre entrepreneur doit manifester de la polyvalence, de façon à pouvoir assurer la construction d’un garage aussi bien en bois qu’en briques, la pose d’une toiture en zinc ou en tuiles, l’installation d’une porte de garage sectionnelle ou bien latérale, d’un revêtement de sol adapté, etc. Il devra également être apte à manipuler divers matériaux puisque différents types de garage sont proposés à la construction :

  • Le garage à ossature en bois : élégant et isolant, ce matériau demande en revanche de l’entretien pour le protéger de l’humidité.
  • Le garage en parpaings ou en briques : ces matériaux solides permettent une maçonnerie résistante et pérenne mais ont pour défaut majeur d’être peu isolants.
  • Le garage en métal : peu esthétique, ce type de garage sera néanmoins durable et robuste.

Comme vous le pouvez le constater, la construction d’un garage implique de nombreux facteurs et, pour bénéficier d’un bâtiment qui va durer dans le temps et résister aux intempéries, nous vous conseillons de faire réaliser ces travaux par un expert de la construction ou une équipe de corps de métier complémentaires. Ces derniers vous accompagneront dans vos projets, de la conception au diagnostic de votre terrain ou habitation, en passant par l’achat des matériaux à prix réduit et la construction complète de votre garage.

Les tarifs des constructeurs de garage ?

Transformer ou améliorer son habitation est un projet enthousiasmant mais les travaux peuvent vite représenter une charge mentale et financière de taille. Le prix de la construction d’un garage de 30m² va de 10 000 (c’est, par exemple, le prix de la construction d’un garage de 20m² en parpaings) à 100 000€ (pour un garage enterré totalement aménagé, isolation, installations électriques et plomberie comprises). Tout dépend donc des différents facteurs à prendre en compte, de l’emplacement aux matériaux, en passant par les aménagements nécessaires.

Être bricoleur ne signifie pas toujours qu’on est capable de tout réaliser, la maçonnerie, l’électricité et la plomberie sont des domaines bien différents. Pour cela, nous vous conseillons de choisir un professionnel qui pourra vous proposer un devis précis et vous accompagner dans vos projets.

De plus, embaucher une entreprise vous permettra potentiellement de bénéficier de matériaux à prix réduits, d’autant plus si elle bénéficie du label RGE (reconnu garant de l’environnement). En matière de construction de garage, de nombreux artisans et sociétés proposent leurs services en France. C’est notamment le cas de Socorebat, qui est présente un peu partout sur le territoire français et notamment à Lyon, Rennes ou Angers, de BR Habitat à Limoges ou encore de H2N à Caen.

N’hésitez pas à demander un devis, nous sommes là pour trouver le spécialiste adapté à votre projet, dans votre région.

Faire un devis pour un entrepreneur de garage ?

Si vous vous apprêtez à faire construire un garage, la demande de devis constitue une première étape essentielle. La rencontre avec un entrepreneur vous permet de poser toutes vos questions en matière de budget, durée, faisabilité de votre projet… et lui offre l’occasion d’analyser ce dernier pour vous guider vers les meilleurs choix de structure ou de matériaux.

Comme nous l’avons précédemment expliqué, de nombreux facteurs entrent en jeu lors de la construction d’un garage, il est dès lors important de travailler avec le professionnel adapté, quel que soit le travail : maçon, plombier, installateur de porte de garage ou même architecte, en cas de construction conséquente ou nécessitant un permis de conduire (par exemple, la construction d’un garage en limite de propriété avec contraintes de hauteur).

Il est également intéressant de travailler avec des entreprises ou artisans étiquetés RGE (reconnus garants de l’environnement) car ils permettent de bénéficier de certaines réductions de frais. C’est notamment le cas de Socorebat, une société aux nombreux savoir-faire – terrassement, charpente, électricité, isolation… – qui offre une expertise réelle sur des projets complets, et ce, sur tout le territoire, de Paris à Lyon, en passant par Caen et Nice.

La qualité et la durabilité de votre garage dépend de chaque étape, depuis ses fondations jusqu’à ses finitions. Par conséquent, il est essentiel de travailler avec un professionnel qui comprend vos attentes, pour bénéficier d’un confort quotidien à l’usage – par exemple, le besoin d’une porte de garage automatique pour sortir votre véhicule chaque matin ou une isolation efficace pour pouvoir y bricoler.

Si vous êtes à la recherche de l’entrepreneur idéal pour votre projet, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous aiderons dans vos démarches.

Combien coûte la construction d’un garage ?

Le prix d’un garage tout neuf dépend de plusieurs facteurs.

  • Son emplacement : sera-t-il adossé à votre maison ou totalement indépendant ? Souhaitez-vous privilégier la construction d’un garage semi-enterré ou enterré ?
  • Son utilisation : l’utiliserez-vous pour y ranger une voiture ou des vélos ? Comme atelier de bricolage, avec la nécessité d’un raccordement électrique ? Comme buanderie pour vous occuper de votre linge, ce qui implique une arrivée d’eau et une évacuation ?
  • Ses matériaux : bois, parpaings, béton ; briques, ardoises, zinc pour la toiture ; béton ou carrelage au sol… ? Les possibilités sont variées et influent sur le prix, le bois permettant, par exemple, le meilleur rapport qualité/isolation/prix.
  • Ses dimensions : la construction d’un garage aux dimensions réduites permet de réduire le budget et d’éviter les frais de permis de construire. Par exemple, le prix de la construction d’un garage de 20m² en parpaings bénéficiera de la surface faible et de matériaux peu onéreux.

En effet, si vous voulez adjoindre un garage à votre habitation, pour faciliter son utilisation comme cellier par exemple, un travail important devra être réalisé pour l’intégrer au bâtiment, en matière d’esthétique mais aussi de performances thermiques. Le prix sera par conséquent plus élevé.

Il faut également prendre en compte le type de porte de garage que vous souhaitez : basculante, enroulable, sectionnelle… Nous consacrons une autre page à ce propos sur notre site.

Prix pour la construction d’un garage de 30m² tout équipé, matériaux comprisTarifs
Construction d’un garage à ossature bois60 000 à 120 000€
Construction d’un garage en parpaings45 000 à 100 000€
Construction d’un garage en briques30 000 à 100 000€
Garage préfabriqué20 000 à 100 000€
Prix de base pour la construction d’un garage de 30m² en fonction de son emplacementTarifs
Construction d’un garage semi-enterréÀ partir de 20 000€
Construction d’un garage enterréÀ partir de 25 000€
Construction d’un garage accolé à la maison ou en surfaceÀ partir de 15 000€

L’éventail de prix étant large, l’idéal est de demander et comparer les devis de professionnels pour bénéficier d’une budgétisation précise.

Comment déclarer la construction d’un garage ?

Au-delà des aspects techniques et financiers impliqués par des travaux, l’administratif n’est pas à négliger. En effet, dans le cas de la construction d’un garage, un permis de construire peut être nécessaire, tandis qu’une déclaration préalable suffit parfois.

Si vous souhaitez avoir davantage de détails, nous vous conseillons de contacter votre mairie. Cependant, voici déjà quelques informations à prendre en compte car la surface de votre nouveau garage engendrera ou non des démarches administratives :

  • Si la surface ne dépasse pas 5m² au sol, aucune démarche n’est nécessaire.
  • Si, en revanche, la surface de la construction varie entre 5 et 20m², il vous faudra remplir une déclaration préalable de travaux.
  • Si la construction de votre garage crée une surface supérieure à 20m², un permis de construire sera nécessaire.
  • Il faut également savoir que, si vous vous trouvez dans une zone urbaine dotée d’un plan local d’urbanisme (PLU), un permis de construire sera requis à partir de 40m² au sol.
  • Si vos travaux portent la surface totale de votre construction à plus de 150m², un architecte devra obligatoirement être impliqué dans vos travaux, ce qui implique un coût supplémentaire.
  • Comme pour les bâtiments principaux, les garages sont soumis à des règles de construction et notamment à une distance vis-à-vis des bâtiments et terrains contigus. La construction d’un garage en limite de propriété et non accolé à une maison sera limitée en hauteur, proximité ou même interdite selon les territoires.

Votre projet de construction n’est donc pas libre de règles et contraintes. Il est dès lors important de réfléchir avec attention à vos plans et de vous renseigner auprès de votre administration pour être conscient des possibilités et limites. 

Quelle TVA pour la construction d’un garage ?

Trois taux de TVA existent, selon le type de travaux. Ils s’appliquent selon les situations :

  • La TVA à taux plein (20%) est appliquée à la plupart des travaux de construction, gros œuvre… Les travaux de maçonnerie sur des habitations de moins de deux ans sont soumis à ce taux.
  • La TVA à taux intermédiaire (10%) correspond aux travaux de rénovation, transformation ou amélioration du bâtiment.
  • La TVA à taux réduit (5.5%) est principalement réservée aux travaux de rénovation énergétique, pour des bâtiments de plus de deux ans.

La maçonnerie représente une part importante de la construction d’un garage et du budget de vos travaux et, dans le cas de la construction d’un garage, c’est la TVA à 20% qui s’impose. Si vous avez déjà un garage que vous souhaitez agrandir ou rénover avec une potentielle amélioration énergétique, la TVA à taux réduit peut se justifier :

  • Si l’habitation est achevée depuis plus de deux ans ;
  • Si les rénovations n’augmentent pas la surface de celle-ci de plus de 10% ;
  • Si les travaux et matériaux sont facturés par une entreprise. Si vous achetez le matériel nécessaire aux travaux vous-même, la TVA sera de 20%.

Il faut donc avoir conscience des variations importantes de budgets impliquées par la TVA. En cas de doute, votre entrepreneur pourra vous donner des précisions et un devis vous permettra de mieux appréhender le montant à prévoir pour vos travaux.

Categories
Aménagement des combles

Le devis d’aménagement des combles

Comment choisir son entrepreneur pour aménager des combles ?

Lorsque l’on achète un bien immobilier, un grand nombre de paramètres entre en compte mais les aléas de la vie peuvent contrecarrer vos plans et, soudainement, la maison de vos rêves vous semble trop petite.

Une maison n’est pas un espace indéfiniment modulable et, si vous souhaitez éviter de gros travaux d’agrandissement, l’aménagement des combles peut se révéler une solution idéale. Si ceux-ci semblent au premier abord représenter un espace perdu, ils vous offrent au contraire un volume intéressant à exploiter, à condition de trouver l’entrepreneur adapté à votre projet.

De nombreux aménagements peuvent être imaginés sous les combles si vous avez identifié quels sont vos besoins. Et vous, que souhaiteriez-vous prévoir ?

  • L’aménagement d’une petite chambre sous les combles pour votre dernier-né ?
  • L’aménagement, sous les combles, de la suite parentale dont vous avez toujours rêvé ?
  • L’aménagement d’un bureau sous combles, pour votre nouvelle activité professionnelle ?
  • L’aménagement de penderies sous combles pour rentabiliser des mètres carrés perdus ?

Les projets sont multiples et nécessitent de travailler avec une équipe de professionnels qui comprend votre projet et est capable de trouver des solutions à tous les problèmes que ce type d’espaces peut générer :

  • L’isolation du toit et des combles est essentielle pour que la pièce soit tempérée en toute saison (tout particulièrement lorsque vous avez quatre pans de toiture ou lors de l’aménagement de combles au-dessus d’un garage) ;
  • Si votre plafond est trop bas, il peut y avoir lieu de rehausser la charpente, une transformation structurelle conséquente ;
  • La pose d’un plancher est parfois nécessaire ;
  • L’installation d’un escalier adéquat facilite l’accès à la nouvelle pièce,
  • Tandis que des fenêtres y apportent de la lumière naturelle ;
  • Électricité, chauffage, plomberie… des raccordements sont potentiellement à prévoir selon l’affectation ;
  • Enfin, les finitions vous permettent de vous approprier votre nouvel espace.

Un éventail d’éléments est donc à considérer, ce qui nécessite une approche pluridisciplinaire et des experts issus de plusieurs corps de métiers : isolation, menuiserie, électricité, plomberie, plafonnage, peinture… La collaboration d’un architecte est parfois également utile pour bénéficier d’une vue d’ensemble du projet.

Il est, par conséquent, vivement recommandé de demander une analyse préalable de votre espace pour en connaître les atouts et les défauts et des devis pour appréhender les travaux à prévoir et les frais à engager. Nous vous conseillons donc de vous renseigner attentivement avant de choisir votre entrepreneur polyvalent ou votre équipe de professionnels.

Combien coûte l’aménagement des combles ?

La première chose à prendre en compte est de savoir si vous avez des combles perdus ou si un aménagement est envisageable. Quels sont les critères de combles aménageables ?

  • Une hauteur sous plafond de 1m80 minimum, la hauteur optimale dépassant les 2m20.
  • Une pente de toit supérieure à 30°, et même 45° si possible.
  • Une charpente traditionnelle, idéalement.

Si ce n’est pas le cas, il faudra prévoir l’aménagement de combles perdus, ce qui implique de nombreux travaux et un budget plus sérieux.

Les facettes d’un aménagement de combles sont nombreuses, ce qui implique des frais importants :

  • Toiture,
  • Charpente,
  • Sol,
  • Isolation,
  • Fenêtres,
  • Escalier,
  • Chauffage…

Pour des combles d’environ 50m², le budget à prévoir peut varier de 20 000 à 100 000€. Bien évidemment, les prix varient amplement selon l’état des combles, la surface de ceux-ci et la complexité de vos projets. La modification de charpente pour l’aménagement de combles est, par exemple, le poste le plus coûteux. 

Chaque espace étant spécifique, les prix que nous vous proposons sont davantage à titre indicatif. Seuls les devis de professionnels sont à prendre au sérieux, après analyse de vos combles et évaluation des travaux nécessaires.

Il est néanmoins utile de savoir que certaines aides existent en France, ce qui permet d’alléger la facture. De plus, l’ajout de mètres carrés totalement aménagés peut être valorisé lors de la vente de votre bien, représentant un investissement non négligeable.

Types de travaux (combles 50m²)DescriptifBudget
Charpente– Modification de charpente pour aménagement de combles si hauteur de plafond trop réduite (1m50-1m80) ou pente de toit trop faible.5000-60 000€.
Sol– Pose d’un plancher – Renforcement du sol si aménagement de combles sans création de surface de plancher– 5000-8000€ – 2500-5000€
Isolation– Intérieure – Extérieure– 4000-6000€ – 7500-12 500€
FenêtreDifférentes options (puits de lumière, fenêtre de toit…)De 500 à 5000€ la fenêtre
AccèsPose d’un escalier1000-12 000€
ÉlectricitéSi raccordements nécessaires300-1000€
PlomberieSi raccordements nécessaires700-1000€
ChauffageSi raccordements nécessaires200-1000€
FinitionsSelon la qualité des finitions2000-8000€

Aménagement de combles : déclaration préalable ou permis de construire ?

Lorsque vous décidez d’aménager vos combles, divers scénarios sont possibles, certains impliquent le recours à un architecte et une demande de permis, d’autres vous laissent libres de toute démarche.

Aménagement de combles : déclaration préalable ou permis de construire ? Nous allons apporter quelques réponses à cette question :

  • Aménagement de combles avec faible hauteur sous plafond : si la hauteur du plafond ne dépasse pas 1m80, la surface habitable de votre habitation ne change pas. Aucune démarche n’est alors nécessaire.
  • Aménagement de combles au plafond dépassant 1m80 et/ou créant 5 à 40m² habitables supplémentaires : déclaration de travaux nécessaire.
  • Aménagement de combles créant une pièce de plus de 40m² : il est obligatoire d’obtenir un permis de construire.
  • Aménagement de combles portant la surface habitable à plus de 150m² : l’intervention d’un architecte est également demandée.
  • Ajout de fenêtres de toit : une distance certaine est imposée entre les fenêtres, il est donc utile de se renseigner auprès de sa mairie et de demander des autorisations, si besoin.
  • Si votre maison est située en zone protégée, il vous sera imposé de demander l’autorisation des Bâtiments de France avant tout aménagement.

De nombreuses obligations légales existent en cas de travaux, nous vous conseillons donc de vous informer avec soin auprès de votre mairie ou, si nécessaire, de requérir l’aide d’un professionnel de l’aménagement ou d’un architecte.

Quelles aides pour l’aménagement des combles ?

Aménager ses combles est loin d’être une initiative bon marché. Si vous êtes dans le cas d’un aménagement de combles avec faible hauteur sous plafond (1m50, par exemple) ou d’aménagement de combles perdus, ou si vous devez obtenir un permis de construire, la facture peut même devenir particulièrement salée.

En France, un certain nombre d’aides – régionales, départementales et fédérales – existe pour réduire la charge financière et vous encourager à rénover votre habitation. Elles sont cependant soumises à des conditions, comme votre revenu, l’âge du bâtiment ou la nécessité de travailler avec un professionnel qualifié.

  • La plupart des aides et subventions sont liées à la question environnementale et énergétique et vous sont octroyées lors de l’isolation de vos combles : éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt pour la transition énergétique… ;
  • TVA à taux réduit ;
  • Aides de l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (pacte énergie solidarité) ;
  • Aides de l’agence nationale pour l’information sur le logement (programmes « habiter mieux sérénité » et « habiter mieux agilité ») ;
  • Le « chèque énergie » accordé annuellement par l’État ;
  • Des aides locales.

Ces subventions sont particulièrement salutaires en cas de chantier coûteux, n’hésitez donc pas à vous renseigner quant aux conditions d’octroi et à lancer un dossier d’aide. Sachez juste que, dans la plupart des cas, vos travaux doivent être effectués par une entreprise certifiée RGE (« Reconnu garant de l’environnement »). C’est notamment le cas de l’entreprise Phénix, qui s’engage également à soutenir votre de demande de financement.

Faire un devis pour un entrepreneur pour l’aménagement de combles

Votre famille s’agrandit et vous avez besoin d’une chambre supplémentaire, vous devenez indépendant et souhaitez installer votre espace professionnel chez vous, vos enfants montent un groupe de rock et cherchent une salle de répétition ? Au cours de votre vie, les besoins d’espace de votre famille peuvent varier. Et s’il n’est pas question de déménager ou d’agrandir, rénover vos combles pour accommoder ce qui semblait être un espace perdu peut être la solution idéale.

Bien évidemment, la charge de travail et le budget vont fortement varier, s’il s’agit du simple aménagement de penderies sous combles, pour stocker des affaires, ou si vous avez un grand projet d’aménagement des combles en suite parentale, de façon à offrir à votre couple une chambre cosy et sereine.

Il est donc nécessaire de recourir à des professionnels de la construction. De plus, si vous souhaitez demander des aides au financement de vos travaux, il est important d’avoir conscience qu’en France, les aides reçues sont généralement accordées aux chantiers assurés par des entreprises certifiées RGE (« Reconnu garant de l’environnement »).

C’est notamment le cas de Phénix, une entreprise de construction qui bénéfice du label RGE et peut vous accompagner dans vos démarches de financement. Ses nombreuses agences, notamment à Paris, Reims ou Rennes, permettent de rencontrer leurs équipes et de discuter de vos projets, quels qu’ils soient ! D’autres entreprises existent partout en France, comme Socorebat, disponible à Dijon, Amiens, Rennes ou Clermont-Ferrand.

Aménagement d’une petite chambre sous combles, à isoler totalement pour vos enfants, rénovation d’un dessus de garage, aménagement d’un bureau sous combles pour vous permettre de travailler depuis chez vous, à une période où le télétravail est de mise… les options sont nombreuses. En revanche, il est difficile d’entrevoir avec précision quels sont les travaux à prévoir pour rendre vos rêves réalisables. Pour éviter toute surprise en matière de charge de travaux et de prix, nous vous conseillons de demander des devis et l’assistance de professionnels qui pourront vous guider adéquatement.

Quels sont les types d’entrepreneurs pour l’aménagement de combles ?

Les professionnels auxquels vous faites appel lors d’un aménagement de combles doivent être polyvalents. En effet, différents postes sont en jeu lors d’une telle rénovation, de la menuiserie à l’isolation, en passant par l’électricité et la pose de fenêtres.

Certaines transformations sont particulièrement onéreuses, comme par exemple la modification de charpente pour l’aménagement de combles à faible hauteur sous plafond. Ces changements structurels demandent d’engager des frais importants.

Pour anticiper ces frais, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise de construction ou à une équipe pluridisciplinaire de façon à être bien entourés. Cela vous permettra également de demander des devis précis et d’avoir un aperçu exact des travaux à budgéter.

Les tarifs des entrepreneurs pour l’aménagement de combles ?

Si la transformation de votre grenier peut vous sembler LA solution idéale à votre manque d’espace, l’aménagement de combles perdus peut se révéler très coûteux.

Chaque projet possède des caractéristiques spécifiques : l’aménagement de combles en suite parentale impliquera notamment de la plomberie pour l’installation d’une salle de bain, l’aménagement d’un bureau sous combles nécessitera la pose de fenêtres pour apporter la luminosité nécessaire, ce qui ne sera pas le cas de l’aménagement de penderies sous combles, pour lesquelles un travail de menuiserie sur mesure sera plutôt d’actualité.

Chaque chantier ayant ses spécificités, il est difficile de communiquer des tarifs précis mais il est réaliste de budgéter de 20 000 à 100 000€ pour les travaux de combles d’une surface de 50m² environ. Des montants particulièrement conséquents qui impliquent l’accompagnement de professionnels pour analyser l’espace, proposer des devis sérieux et encadrer un chantier aux multiples corps de métiers.

Categories
Porte blindée

Devis pour une porte blindée

Comment choisir une porte blindée

Des statistiques font état d’une hausse constante de cambriolages, en France, depuis 10 ans. Une inquiétude latente qui encourage de plus en plus de foyers à investir dans le placement d’une porte blindée pour protéger leur maison.

Mais comment choisir la porte blindée idéale ? Nous vous proposons des pistes de réponse ci-dessous.

  • Vivez-vous dans une maison ou en appartement ? Souhaitez-vous protéger votre bureau professionnel ou encore une cave dans laquelle vous stockez des objets de valeur ? Différents types de portes anti-effraction existent, il est donc nécessaire d’identifier l’espace à protéger pour associer le modèle de porte adapté aux besoins en matière de sécurité :
  • Porte d’entrée d’appartement blindée ;
  • Porte palière blindée ;
  • Porte blindée de maison ;
  • Porte de garage blindée ;
  • Porte blindée vitrée ;
  • Si vous avez déjà une porte blindée, rénovation, modernisation et passage à l’électronique sont aussi réalisables.
  • Pour obtenir une porte blindée, deux options sont possibles :

– Le blindage de votre porte d’origine, en la renforçant par un cadre ou un habillage en acier (ou un autre matériau de résistance semblable) et l’ajout d’une serrure de sécurité.

– La pose d’un bloc porte blindé, composé d’une porte, d’un bâti en acier et d’une serrure de sécurité. Il s’agit de l’option la plus fiable actuellement mais elle nécessite le remplacement de la porte et du châssis.

  • Quels critères prendre en compte ?
  • La composition de la porte : il est indispensable que les équipements soient qualitatifs, même si d’autres matériaux peuvent être choisis pour des finitions plus esthétiques.
  • La norme sécuritaire, qui est liée au niveau de résistance à l’effraction. La norme pour porte blindée A2P est la plus importante, elle est accompagnée d’une norme de résistance à l’effraction (BP1, résistance de 5 minutes, BP2 de 10 minutes, BP3 de 15 minutes).
  • Les performances thermiques et acoustiques : la porte d’entrée blindée joue également un rôle dans l’isolation du bâtiment, en matière d’étanchéité énergétique, sonore et de résistance au feu.

Où acheter une porte blindée ?

Lorsque vous pensez à investir dans une porte blindée pour vous protéger de toute tentative de cambriolage, le conseil primordial est de s’entourer de professionnels. Du devis diagnostiquant les failles de votre entrée à l’installation du blindage, en passant par le choix du modèle de porte adéquat, seul un expert pourra vous offrir un service impeccable, gage d’une sécurité maximale pour votre habitation.

Où acheter une porte blindée ? Différentes possibilités s’offrent à vous, du fabricant aux intermédiaires réputés :

  • Le fabricant est le spécialiste incontesté en la matière. Ce dernier peut également vous fournir une « garantie constructeur » appréciable. Point Fort Fichet et Picard Serrures sont des leaders sur ce marché.
  • L’achat peut également se faire auprès de représentants et revendeurs agréés, très présents en France.
  • Certains installateurs de châssis proposent également ce service,
  • Tout comme des serruriers professionnels.

Il est nécessaire de choisir votre entrepreneur avec soin car il vous accompagnera dans toutes vos démarches et vous guidera vers le meilleur choix. En effet, de nombreux points doivent être pris en compte pour assurer l’installation impeccable d’une porte blindée :

  • La résistance du blindage ;
  • La qualité de la serrure de sécurité
  • Et celle de la poignée de porte blindée ;
  • Le système anti-dégondage…

Une serrure anti-effraction, toute fiable qu’elle soit, n’empêchera pas un cambrioleur d’entrer si votre porte est fragile. Une analyse préalable de votre espace est donc nécessaire et seul un professionnel pourra vous guider dans une procédure de sécurité totale.

Quel est le prix d’une porte blindée ?

La porte blindée est un élément essentiel de la stratégie de sécurité des habitations, ce qui justifie son prix conséquent.

Le prix final varie selon le modèle, les finitions et la résistance que vous choisissez mais, en moyenne, il faut prévoir un budget de 1000 à 5000€ pour une porte intégrale (porte, blindage, système anti-dégondage et serrure de sécurité). Il est conseillé d’éviter les modèles pas chers, qui représenteront un mauvais investissement sur le long terme.

  • Le prix d’un renforcement de porte tourne généralement autour de 1500€. Cependant, il faut savoir que le blindage du battant est plus cher que celui du cadre de la porte.
  • Le tarif d’une porte blindée standard représente généralement un montant de 1500 à 5000€, car il faut compter tous les éléments du bloc porte, ainsi que la pose de celui-ci.
  • Une porte blindée sur mesure sera également plus onéreuse. La fabrication des portes blindées intégrales est généralement standard, ce qui signifie qu’une installation optimale nécessite soit des travaux de maçonnerie, pour un ajustement impeccable, soit la fabrication d’une porte blindée sur mesure. Ces deux options impliquent un surcoût.

Ces montants sont importants mais ils représentent le prix de la sécurité et de votre sérénité d’esprit.

Comment choisir son installateur de porte blindée ?

L’objectif d’une porte blindée étant de protéger votre foyer au maximum, il est important de choisir un professionnel expérimenté et non pas seulement un bricoleur averti. Seul un expert réalisera un diagnostic complet de votre mur ou de votre porte, de façon à en trouver les défauts et à faire le choix le plus adapté. Il vous garantira également une pose dans les normes, pour une sécurité optimale.

Vers qui se tourner ?

  • Les fabricants sont encore peu nombreux mais ils sont les interlocuteurs à privilégier car ils peuvent également vous fournir une pose experte et un service après-vente irréprochable. Ils se distinguent en deux catégories :
  • Les fabricants « monomarques » qui fabriquent tous les éléments, tant la porte que la serrure de sécurité ou la poignée de porte d’entrée blindée.
  • Les « multi-marques » qui fabriquent leurs portes mais y intègrent des éléments issus d’autres sociétés.
  • D’autres intermédiaires sont également fiables, comme des serruriers, des installateurs de châssis, des représentants certifiés… qui proposent également des portes blindées à la vente.

Deux grandes marques sortent du lot en matière de sécurité :

  • Point Fort Fichet est un réseau d’experts présents sur le marché depuis 40 ans dont l’usine se situe en Picardie. Plus de 200 concessionnaires existent en France, particulièrement autour des grandes villes, comme Lille, Grenoble ou Marseille, mais aussi disséminés sur tout le territoire.
  • Picard Serrures est une entreprise existant depuis 1720 et regroupant des centaines d’experts au savoir-faire exigeant qui allie technologie et design. Leurs 200 revendeurs agréés (en France, Belgique et Suisse) garantissent un service adapté à tous les clients. Picard Serrures dispose aussi d’un showroom à Lyon, dans le but de vous aider au mieux.

Il peut être utile de savoir que le Centre national de prévention et protection a établi un répertoire des entreprises certifiées APSAD. Cette certification représente une garantie supplémentaire en ce qui concerne le sérieux et la fiabilité de l’entreprise.

Les tarifs des installateurs de portes blindées

Le prix d’une porte blindée ou d’un blindage peut amplement varier, selon la qualité des matériaux, le niveau de sécurité, le temps d’installation de la porte et sa taille (une porte de garage blindée sera plus chère qu’une porte blindée de maison plus étroite). Cependant, il faut prévoir, en moyenne, un budget de 1500 à 5000€.

À une porte blindée A2P, s’ajoute également le coût d’une serrure à la même norme, anti-effraction, anti-crochetage, perçage ou arrachement. Des règles très strictes régissent la reproduction des clés pour une sécurité maximale, ce qui explique le prix d’un double de clé de porte blindée. En cas d’oubli, si vous vous demandez comment ouvrir une porte blindée fermée à clé, la réponse est simple : il faut appeler un serrurier !

Il est également difficile d’estimer précisément le coût de la pose d’une porte blindée mais, selon la difficulté du montage, il faudra compter de 500 à 1500€. Il faut cependant être conscient que certains pays octroient des primes liées à la sécurité des habitations, ce qui peut alléger le budget à prévoir.

De nombreuses possibilités existent, il est donc particulièrement important de demander un devis. Voici un tableau récapitulatif qui pourra vous offrir un premier aperçu en matière de tarifs.

Types d’installationsTarif de la pièce  hors pose :  Fichet
Blindage d’une porte existanteÀ partir de 1100€
Porte blindéeÀ partir de 1800€
Bloc porte blindéÀ partir de 2500€
Types d’installationsTarif de la pièce  hors pose :  Picard
Porte d’entrée appartement blindée2500-5000€
Porte blindée maison4000-6000€
Porte blindée vitrée5800€
Porte palière blindée grandes largeurs6700€
Types d’installationsTarifs moyens, pose incluse
Blindage d’une porte existante1400-1800€
Porte blindée1250-3500€
Porte palière blindée1750-5000€
Bloc porte blindé2000-6500€
Porte de cave blindée1250-4000€
Porte de garage blindée2500-5500€
Porte blindée vitrée2000-5000€
Porte blindée sur mesureÀ partir de 2500€
Serrure de sécurité A2P200-2000€

Faire un devis pour un installateur de porte blindée

Si vous vivez en ville et que vous songez à acquérir une porte blindée, la tentation est grande de commencer ses recherches dans les chaînes spécialisées dans l’aménagement et le bricolage. Les grandes enseignes sont généralement très accessibles, grâce à leur omniprésence dans les grandes villes de France, comme Toulouse, Dijon, Nantes ou Rennes.

Lapeyre vend notamment des portes palières blindées pas chères, qui sont en réalité renforcées et non munies de poignées de porte et de serrures de sécurité. Elles nécessitent d’être recoupées et n’ont aucune finition, le risque est donc grand de ne pas bénéficier d’un service et d’une qualité irréprochables. Leroy Merlin propose également à la vente des poignées de porte blindées. Leur petit prix peut être attractif mais il s’agit d’un leurre si le reste de la porte est faillible. C’est pourquoi le choix d’un professionnel est absolument essentiel.

Les experts comme Fichet, basé dans le Nord du pays, ou Picard, à Lyon, travaillent néanmoins avec des revendeurs et installateurs agréés sur tout le territoire français. Point Fort Fichet a notamment mis en place un réseau de spécialistes certifiés partout en France, de façon à être disponible dans toutes les régions, urbaines ou non. Leurs collaborateurs sont des professionnels régulièrement formés pour vous accompagner de la proposition initiale à la pose de votre porte blindée. Devis gratuit et conseils personnalisés sont à la base de leur mission.

  • Des revendeurs Picard Serrures peuvent vous accueillir à Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Villeurbanne.
  • Des revendeurs Point Fort Fichet peuvent vous accueillir à Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Rennes, Strasbourg, Toulon et Toulouse.

C’est également le cas de Picard qui, fort de sa longue expérience, travaille avec un réseau d’installateurs agréés de 200 professionnels de la serrurerie qui répondent à une charte stricte : devis et diagnostic gratuits, respect et qualité sont les maîtres mots.

Le secteur de la sécurité impliquant une gestion des risques importante et une exigence de qualité, un accompagnement personnalisé est nécessaire. Les fabricants et installateurs en sont conscients et proposent, par conséquent, un suivi attentif tout au long du processus du blindage de votre porte ou de la pose d’une porte blindée.

Cependant, il s’agit d’une démarche onéreuse, même si elle garantit votre tranquillité ultérieure. Nous vous conseillons donc de bien vous renseigner préalablement en demandant des devis aux experts de votre région.